Outils de gestion RH

La gestion des ressources humaines apparaît comme un domaine essentiel au développement de la qualité des services publics locaux. Afin d’assurer la bonne marche du service public et améliorer la qualité de vie au travail, les collectivités territoriales et établissements publics locaux doivent disposer d’agents formés, compétents, motivés, positionnés sur des postes adaptés avec un rôle et des responsabilités bien définies.

Différents outils opérationnels peuvent aider à une meilleure gestion des ressources humaines. Les principaux sont les suivants :

La fiche de poste

Rendue obligatoire lors de la mise en place de l’entretien professionnel, elle est l’outil de base de la gestion des ressources humaines et du management des services. Le poste correspond à une situation individuelle de travail. La fiche de poste permet de le cadrer dans tous ses aspects : missions confiées et activités effectuées par un individu dans un contexte donné, positionnement hiérarchique, compétences et qualités nécessaires, cadre statutaire, conditions et contraintes d’exercice…aujourd’hui et à moyen terme. Elle est utilisée dans le cadre d’un recrutement mais aussi dans la définition d’un parcours de formation, pour la conduite d’un entretien d’évaluation ou dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail.

L’entretien professionnel

Depuis 2015, l’entretien professionnel remplace la notation. Il consiste en un échange organisé annuellement entre l’agent et son supérieur hiérarchique direct qui donne lieu à un compte-rendu. L’entretien professionnel permet de favoriser les parcours professionnels, de développer les compétences, de décliner les objectifs de service en objectifs individuels mais aussi de contractualiser les objectifs et les moyens.

Pour en savoir plus

Le plan de formation

Le plan de formation est un élément clé de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Obligatoire pour toutes les collectivités, il est construit à partir du recueil des besoins (différentiel constaté entre les compétences acquises des agents et celles à acquérir pour exercer dans de bonnes conditions leurs missions de service public). Le plan de formation permet d’inscrire dans un document formalisé et pour une durée déterminée, les actions de formation à mener en tenant compte à la fois des orientations stratégiques et des objectifs de la collectivité et des besoins individuels des agents. Il est soumis à l’avis du Comité technique et son adoption fait l’objet d’une délibération. Il doit être transmis à la délégation régionale du CNFPT.

Le règlement de formation

Il clarifie et définit l’ensemble des dispositions, renseignements et conditions d’exercice de la formation dans la collectivité, permettant ainsi à chaque agent de connaître ses droits et obligations en matière de formation, ainsi que les dispositifs et procédures mis en place à ce titre. Le règlement de formation est soumis à l’avis du Comité technique et son adoption fait l’objet d’une délibération.

L’organigramme

un organigramme est le schéma des relations hiérarchiques et fonctionnelles d’une organisation. C’est une image figée qui permet de voir d’un seul coup d’œil le rôle de chacun. Il est voué à changer et doit être mis à jour régulièrement. L’organigramme est utile pour présenter en interne (aux agents) comme en externe (partenaires, administrés) l’organisation de la collectivité.

Le règlement intérieur

le règlement intérieur est destiné à organiser la vie et les conditions d’exécution du travail dans la collectivité : il fixe les règles de discipline intérieure, il rappelle les garanties qui sont attachées à l’application de ces règles et précise certaines règles relatives à l’hygiène et à la sécurité.

Le Centre de gestion FPT de Vaucluse propose un accompagnement pour l’élaboration et la mise en œuvre de ces différents outils, adapté à la taille et à l’organisation de chaque collectivité.